Direction des services départementaux de l'éducation nationale de la Haute Corse

STAGE DE FORMATION CONTINUE : Maîtrise de la langue écrite au cycle 3



La Victoire de Samothrace

STAGE DE FORMATION CONTINUE :  Maîtrise de la langue écrite au cycle 3
« Je voudrais me présenter à vous. Je suis une grande statue. Mais je
suis avant tout une déesse. Je m’appelle Niké. J’ai inspiré bien des
artistes, une grande marque de sport a repris mon nom et même
mon image ! Niké, une grande marque de sport, ça ne vous rappelle
rien ?
Je suis là, au musée du Louvre, depuis bien des années. En 1853, à
la demande du consul de France, Monsieur Champoiseau, on m’a
transportée de Grèce à Paris. Le voyage fut long et bien difficile. Je
pourrais vous le raconter mais cela fera l’objet d’une future
confidence, imaginez seulement que ce ne fut pas chose facile. En
1853, les voyages ne sont pas aussi agréables qu’aujourd’hui...
Maintenant je vais vous parler de moi. Je suis parisienne depuis
1853, mais j’existe depuis des siècles. On a daté mon existence aux
alentours de 190 avant Jésus-Christ. Je ne suis pas toute jeune...Si
vous me regardez bien vous pouvez voir que j’ai les bras levés.
Comme si je voulais m’envoler. En réalité, j’annonce la bonne
nouvelle, une victoire! Aujourd’hui encore, je suis connue dans le
monde du sport. En 1930, Jules Rimet, fondateur de la coupe du
monde de football, a repris mon image pour la création du célèbre
trophée.
Ce qui choque mes visiteurs, et en particulier les enfants, c’est que
je n’ai pas de visage! J’ai perdu la tête ou peut-être n’a-t-elle jamais
existé?
Je suis posée sur un socle énorme qui pourrait représenter une proue
de bateau. Je suis belle, fière. Je suis photographiée, admirée,
recopiée. Mon image est dans de nombreux livres. Je suis bien
gardée et regardée. Je suis bien au chaud dans ce musée parisien, à
l’abri du vent et des tempêtes. L’usure du temps n’aura pas
d’emprise sur moi. Ni le soleil, ni le vent, ni la pluie ne pourront
vieillir mon corps blanc, lisse et doux. Je suis immortelle.
Et pourtant...je ne suis pas heureuse. Il me manque mon pays, mes
racines comme on dit aujourd’hui. Je voudrais tant retrouver mon île natale...

1 2 3


Inspection D'Académie
Mercredi 14 Décembre 2011
Lu 2085 fois





Inspection D'Académie

Maîtrise de la langue | Mathématiques | Portail des Sciences | Education artistique et culturelle | La Langue et la Culture Corses | L'EPS | Evaluation, projet | Actualité | Sécurité routière