Direction des services départementaux de l'éducation nationale de la Haute Corse

Enseignement Intégré des Sciences et de la Technologie - Pas à Pas...vers l'EIST

Comment s'engager dans un projet de type EIST ? Articles et ressources

Vous trouverez dans cette publication quelques éléments qui vous proposent un éclairage sur l'EIST, des outils pour bâtir un plan de séquences en 6eme et 5eme ainsi qu'un lien sur l'analyse de séquences filmées.

Lien sur le retour d’expérience: http://dvd.science-techno-college.net/

Renseignements complémentaires et Accompagnement sur l'Académie de Corse :
sciences.ia2b@ac-corse.fr
04 95 34 59 15



Qu'est ce que l'EIST?

Enseignement Intégré des Sciences et de la Technologie - Pas à Pas...vers l'EIST
L'enseignement intégré de science et technologie (EIST) en sixième et cinquième est expérimenté depuis 2006. Il permet de mettre en œuvre la démarche d'investigation caractéristique des pratiques scientifiques et technologiques et favorise le décloisonnement entre disciplines. Les expérimentations à l'École reposent sur l'article 34 de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École du 23 avril 2005.

L'EIST repose sur l'observation, le questionnement et l'expérimentation. Ce dispositif associe les disciplines scientifiques expérimentales (sciences physique et chimique et sciences de la vie et de la Terre) à la technologie. L'EIST vise plusieurs objectifs : stimuler la curiosité et développer le goût des sciences des élèves ; faciliter la transition entre l'école élémentaire et le collège ;donner une cohérence entre les disciplines scientifiques et technologiques, pratiquer la démarche d'investigation telle qu'elle est inscrite dans les nouveaux programmes de sciences.

L'EIST répond aux objectifs du socle commun de connaissances et de compétences : il s'inscrit dans le respect des programmes nationaux.
Entre 2006 et 2010, les évaluations croisées du ministère de l'Éducation nationale et de l'Institut national de recherche pédagogique (INRP) ont montré la pertinence de cet enseignement.

Vous trouverez en pièce jointes le Guide EIST ainsi que les deux ouvrages dédiés à la mise en oeuvre de séquences en EIST en 6ème et 5ème

Le Bilan et les Perspectives de l'EIST...

Enseignement Intégré des Sciences et de la Technologie - Pas à Pas...vers l'EIST
Quelle est la répartition de l’EIST en France ?

Des équipes d’enseignants ont répondu plus favorablement dans certaines académies que dans d’autres.
cf. Page 6 de la Présentation faite à Poitier - Extrait ci-joint

Quels peuvent être les freins à la mise en place de l’EIST ?
L’EIST touche à l’organisation du collège et demande un aménagement particulier, ce qui peut inquiéter! C’est aussi une évolution de trois disciplines ce qui provoque des interrogations voire des craintes de la part de certains enseignants très investis dans leur matière.

Qu’est ce qui pourrait faciliter sa mise en place ?
L’EIST , en 2006, avait un cahier des charges assez stricte semblant parfois limiter la liberté d’action, l’information ne circulant que dans un seul sens du haut (instructions officielles) vers le bas (les établissements) et pas assez dans l’autre sens. Aujourd'hui, la plate-forme d'échange ouvert sur le site: http://science-techno-college.net/?page=284 propose que ce projet devienne un véritable espace d’expérimentation avec des remontées permettant à l’EIST d’évoluer.

Que fait-on pour favoriser l’EIST ?

Il est nécessaire d’obtenir une convergence entre un groupe d’enseignants et le chef d’établissement ce qui permet d’obtenir les conditions nécessaires à la mise en place de l’EIST, en particulier la dotation horaire indispensable à son bon fonctionnement. L’enseignement de l’EIST en groupes restreints ou du moins avec des temps de travail en petits groupes est bien adapté pour permettre d’atteindre pleinement les différents objectifs propres à cet enseignement. Un temps de concertation entre les enseignants est indispensable.

Les enseignants sont soutenus et reconnus. Il est souhaitable que les équipes éducatives pensent plus en termes de formation de l’élève que d’acquisition de savoirs disciplinaires et recherchent une plus grande efficacité de l’apprentissage.

Quelques questions à poser aux élèves permettent de mesurer l'écart entre ce qui est enseigné et ce qui est retenu : Qu’avez-vous aimé ? Qu’avez-vous retenu? Quelles difficultés avez-vous rencontrées ? Quels conseils donneriez-vous à votre professeur ? Deux réactions sont possibles de la part des enseignants : ne rien changer ou se poser la question de ce qui pourrait être fait. L’EIST est probablement une des réponses à cette question.

Plus on avance dans la scolarité plus les notions sont pointues et plus elles ont besoin d’être individualisées et enseignées par un expert de chaque matière. Mais si l’EIST n’était qu’une première étape innovante et que d’autres disciplines rejoignaient cette expérimentation ! Des lycées de type finlandais ont déjà une organisation proche de celle qui pourrait être mise en place dans les collèges comme l’enseignement disciplinaire le matin et interdisciplinaire, sous la forme de projets, l’après midi.
L’important c’est de respecter l’horaire annuel de chaque discipline.


Que peut apporter l’EIST aux élèves ?

Enseignement Intégré des Sciences et de la Technologie - Pas à Pas...vers l'EIST
L'Enseignement Intégré des Sciences et Technologie permet de donner plus de sens à l’enseignement scientifique, en ne cloisonnant pas l’analyse d’une situation concrète en fonction des disciplines SVT, PC ou Technologie. Cet enseignement donne plus de cohérence aux savoirs et savoir-faire de chaque discipline.

Quel est le profil de « l’enseignant d’EIST » ?
L’enseignement de l’EIST est basé sur le volontariat ; il ne doit pas être vécu comme une contrainte et les professeurs concernés doivent avoir envie de s’y investir. Ces enseignants doivent accepter de travailler ensemble et différemment, de partager, d’harmoniser leurs pratiques tout en apportant leur spécificité. Cet enseignement nécessite de prendre du temps pour une ouverture sur le travail des collègues. Il ne s’agit plus d’enseigner spécifiquement les svt, la physique ou la techno mais de proposer un enseignement intégré de sciences et technologie. L’enseignant de SVT n’est pas amené à enseigner de la technologie et des sciences physiques mais de l’enseignement intégré des sciences et technologie.
Les 3 disciplines ne sont plus forcément identifiables en tant que telles dans le Projet EIST.
C’est le prolongement en 6e de l’état indifférencié de l’école.
Chaque enseignant reste un expert disciplinaire dans la mesure où il fait comprendre l’approche spécifique de sa discipline a ses collègues.

L’EIST est-il bien intégré dans la démarche du socle commun des connaissances ?

Enseignement Intégré des Sciences et de la Technologie - Pas à Pas...vers l'EIST
Dans l’EIST, la largeur du champ facilite la démarche d’investigation, l’approche par tâches complexes. Les élèves partent de leurs interrogations sur des situations ancrées dans le réel, le concret.
Ils s’interrogent sur un « objet » et doivent découvrir qu’ils ont besoin de connaissances et « compétences » dans chaque discipline pour le comprendre dans sa globalité.
Ils devront expérimenter pour acquérir les savoirs et savoir faire du socle commun des connaissances. Cela permet notamment de développer des compétences transversales.
En outre, certains objectifs du socle sont tout à fait dans l’esprit spécifique de l’EIST, comme par exemple « comprendre le lien entre sciences et applications technologiques ».

Comment se déroulent les visites et les inspections en cours d’EIST ?

Une inspection est tout à fait possible lors de l’enseignement d’EIST, généralement en accord avec l’enseignant. De simples observations sont également possibles, en complément d’une visite dans un cours plus « classique ». Il peut être intéressant de pratiquer une observation « collective » pour croiser les regards sur cet enseignement, et enrichir l’entretien pédagogique avec l’équipe concernée. Le Ministère a notamment annoncé en juin 2011 que l'investissement dans l'EIST des professeurs volontaires seraient pris en compte et valorisé lors des inspections.

u[L’EIST peut-il être généralisé prochainement ? ]u
A ce jour, l'EIST reste une démarche exercée sur un champs exploratoire participant à l'innovation des apprentissages en sciences et technologie. Elle repose toujours sur la base du volontariat.

Quelques remarques apportées par des enseignants d’EIST volontaires

La dynamique de classe se trouve renforcée, les élèves semble très motivés car l’approche est très naturelle. Au début, ils ne se posent pas des questions de SVT, de techno ou de PC, mais des questions tout simplement.
En fait, cela leur permet de découvrir peu à peu ce que sont ces différentes disciplines (SVT, OC, Technologie), au fur et à mesure du travail et ainsi d’appréhender peu à peu la spécificité de chacune. Les enseignants sont globalement satisfaits même s’ils reconnaissent que cela leur demande du travail, notamment la première année ; Le travail en équipe est bénéfique, il renforce la cohérence des discours et des approches et permet d’éviter des erreurs (erreur qu’un enseignant d’une discipline peut parfois faire lorsqu’il manipule des notions ou des approches d’une autre discipline). La majorité des enseignants qui ont expérimenté l’EIST ne souhaitent pas revenir en arrière.

Sciences.ia2b
Jeudi 15 Septembre 2011
Lu 2323 fois





Sciences.ia2b

Maîtrise de la langue | Mathématiques | Portail des Sciences | Education artistique et culturelle | La Langue et la Culture Corses | L'EPS | Evaluation, projet | Actualité | Sécurité routière